Partager cet article

Comme plus de 28 000 freelances, recevez des offres de mission tech à la messure de votre talent sur FreelanceRepublik.

Derniers articles

Travailler chez le client : bonne ou mauvaise idée ?

L’image du freelance Tech est bien souvent cantonnée à l’entrepreneur dynamique et motivé qui travaille où il souhaite avec comme fidèle compagnon de route : son ordinateur. Ces conditions de travail séduisent. L’une des raisons de se lancer dans le freelancing est aussi cette relative liberté à travailler aux heures que l’on souhaite et dans n’importe quel lieu, avec idéalement une bonne connexion internet.

Mais cette représentation du freelance qui travaille en solo devant son ordinateur est-elle vraie ? Est-ce une bonne ou une mauvaise idée de travailler chez un client ? Nous avons fait notre petite enquête pour vous…

Chez soi, café, ordi : cliché ou réalité pour un freelance Tech ?

En effectuant une simple recherche d’images sur Google avec le terme « freelance », vous pourrez constater que l’image de l’entrepreneur travaillant chez soi devant son ordi est bien ancrée. Même si quelques variantes existent — comme travailler dans un coworking pour une image plus dynamique ou au bord de mer pour vendre du rêve — l’on représente rarement un freelance travaillant chez son client.

Le bureau d'un freelance avec un café, un agenda et un ordinateur.

Pour les freelances Tech, il est vrai que le présentiel n’est pas une condition sine qua non pour réaliser leur prestation de services. Mais est-ce que la possibilité de réaliser une prestation de services pour un client de chez soi exclut-elle la possibilité de travailler chez le client ? Rien n’est moins sûr sur ce point.

En réalité, plus de la moitié des freelances travaillant dans le numérique partagent leurs heures de travail entre leur domicile et chez leur client. Pour être plus exacte, une étude réalisée par la plateforme de freelances Malt en 2019 estime qu’il ne s’agit pas moins de 53 % des freelances qui travailleraient également chez leurs clients.

Bien évidemment, dans ce cas il ne s’agit pas de travailler exclusivement chez le client tel un salarié. En effet, tout freelance doit pouvoir justifier de travailler pour au moins de 2 clients différents, afin de ne pas tomber sous le coup du salariat déguisé. Dans un souci d’organisation, le freelance doit donc rester libre de partager comme il l’entend ses heures de travail entre ses différents clients.

Mais la présence du freelance dans les locaux de son client est bien une réalité qui présente aussi ses avantages.

Les avantages et désavantages à travailler chez soi

Derrière le cliché de l’entrepreneur à succès travaillant quand il le souhaite dans des lieux paradisiaques, se cachent également certains désavantages parfois méconnus par les freelances qui se lancent.

Selon les freelances, les principaux avantages à travailler chez soi — ou dans tout autre lieu que chez le client — sont :

  • la possibilité d’organiser librement son emploi du temps pour la journée ;
  • ne pas perdre de temps dans les transports ;
  • être davantage productif sans distractions (si vous êtes assez fort pour couper les notifications de votre smartphone) ou sollicitations directes du client.

Les principaux désavantages sont :

  • un risque plus important d’être distrait ou de céder aux appels de la procrastination ;
  • un possible manque de motivation sans contact direct et régulier avec le client ;
  • un manque d’interaction sociale qui peut peser sur le moral des freelances.

Travailler chez soi représente donc une certaine facilité d’organisation. Cependant, la motivation et la concentration peuvent rapidement faire faux bond.

Les avantages et désavantages à travailler chez le client

Pour un freelance Tech, il n’est pas toujours possible de travailler chez le client pour des considérations d’éloignement géographique ou d’indisponibilité.

Mais pour ceux qui ont l’opportunité de se rendre chez le client, les avantages peuvent être nombreux.

Les principaux avantages à travailler chez le client d’après les freelances sont :

  • un contact direct avec le client pour au mieux saisir ses besoins et ses attentes ;
  • une créativité accrue suite à des échanges répétés et directs avec le client ;
  • la mise à disposition d’un espace de travail avec tous les outils nécessaires ;
  • une ambiance de travail plus conviviale.
Un groupe de freelances qui parlent avec le client directement chez le client.

Le principal désavantage à travailler chez le client est le risque de perdre en indépendance ainsi qu’en productivité. Une fois le devis établi et signé par votre client, en tant que freelance vous aurez du mal à justifier un dépassement d’honoraires, si ce dépassement est dû aux pauses café et réunions plus ou moins formelles avec votre client.

De plus, en travaillant régulièrement chez un client, vous risquez de ressentir une certaine gêne à proposer vos prestations de services auprès d’autres clients qui peuvent être des concurrents directs ou indirects. Pourtant, vous restez un travailleur indépendant. À ce titre, vous n’avez pas d’obligation de loyauté envers votre client comme un salarié envers l’entreprise qui le recrute.

Dans tous les cas, les freelances qui travaillent de temps à autre directement chez leurs clients s’entendent sur un point : il est essentiel de continuer à travailler comme un prestataire indépendant et non comme un salarié.

Chez soi ou chez le client : quelle est la meilleure solution ?

Si vous avez la possibilité de travailler chez votre client, n’oubliez pas que vous restez un travailleur indépendant et non un salarié de votre client. En d’autres termes, votre client n’a pas à vous imposer des heures de travail quand il le souhaite dans ses locaux.

Pour pouvoir également satisfaire les commandes de vos autres clients, pensez à organiser à l’avance vos heures de travail chez vos clients. Le fait de travailler chez un client ne doit pas vous imposer de relayer au second plan vos autres clients.

En outre, se rendre directement chez le client est un avantage à saisir pour :

  • un premier contact, afin que vous puissiez poser directement au client toutes vos questions concernant ses besoins et ses attentes ;
  • faire un point sur la réalisation de la prestation de services, lorsqu’il s’agit d’une prestation sur le long terme (ex. : création d’un site web) ;
  • valider le projet finalisé avec le client.

Pour celles et ceux qui ne peuvent ou qui ne veulent pas travailler de temps en temps chez le client, les moyens de communication ainsi que les plateformes de mises en relation comme Freelance Republik sont là pour faciliter la réalisation de vos missions ! Vous pouvez ainsi multiplier les missions sans perdre d’opportunités à cause de l’éloignement géographique.

Ces articles peuvent vous intéresser

Ne perdez plus de temps à prospecter en vain. Inscrivez-vous gratuitement sur FreelanceRepublik, et recevez de belles offres de missions tech. FreelanceRepublik est gratuit pour les freelances.