Partager cet article

Comme plus de 28 000 freelances, recevez des offres de mission tech à la messure de votre talent sur FreelanceRepublik.

Derniers articles

Sedef Sezginer : « Je me suis lancé en freelance pendant mes études en Master »

Sedef Sezginer a accepté de prendre la parole sur FreelanceTalks. Elle nous parle de son expérience en tant que qu’UI designer, ses motivations, nous donne de bons conseils pour bien lancer son activité et partage ses galères.

Peux-tu te présenter, nous parler de ton expertise, ce que tu proposes à tes clients ?

Designer 360°, spécialisée en UI Design, je collabore avec les Web masters et UX designers. Compétente à la fois en Design Graphique print & numérique avec une vision esthétique et à la fois en UI / UX design avec une méthodologie agile, je propose des projets innovants et artistiques. Je propose également mes compétences artistiques en tant que street artiste et photographe de tout type.

Quand t’es tu lancé en freelance et qu’est-ce qui t’a motivé à te lancer ?

Je me suis lancé en freelance pendant mes études en Master pour pouvoir proposer mes services sous une forme légale et pour fonder les bases de ma marque, 2S Design | Art. Une des mes motivations était aussi le fait de pouvoir travailler librement.

Comment fais tu pour trouver des clients ? Démarchage, recommandations, plateformes … ?

Des petites missions en amènent d’autres, aussi avec le bouche à oreille et les recommandations des clients. Egalement les plateformes de Freelance aident beaucoup à diffuser son profil. La démarche est simple et propre : Briefing avec le client, définition des prestations et les termes, préparation d’un devis, exécution et paiement.

Quelle a été ta plus grosse « galère » en tant que freelance ? Comment t’en es-tu sortie ?

Ma plus grosse difficulté, qui continue encore d’ailleurs, c’est de pouvoir habiter légalement en France étant une étrangère. Le freelance était un peu compliqué pour moi pour avoir une stabilité et une situation régulière vis à vis de mon titre de séjour salarié après mes études.

Il est difficile de se lancer en freelance car il est difficile de se faire connaitre. Ça dépends aussi ce que tu vises en tant qu’un freelancer. C’est pour ça, je trouve qu’il est difficile de vivre que de ça sans avoir atteint à un certain niveau de notoriété ou sans avoir obtenu une mission à long terme. Il faut avoir un peu de chance et de dévouement aussi bien sûr!

J’en ai « sortie » en trouvant des contrats de travail qui m’offraient une situation plus régulière. L’avantage ue freelance, c’est que c’est comme la pâte à modeler, vous pouvez lui donner la forme que vous voulez, quand vous voulez.

Comment te vois-tu dans 10 ans ? Toujours freelance, tu lances ta boîte ou bien retour à un bon vieux CDI ?

Continuer le freelance tout en voyageant à travers le monde dans mon van 🙂

portfolio Sedef Sezginer

Retrouvez le profil LinkedIn de Sedef ici.

Son portfolio ici.

Son profil Behance.

Ces articles peuvent vous intéresser

Ne perdez plus de temps à prospecter en vain. Inscrivez-vous gratuitement sur FreelanceRepublik, et recevez de belles offres de missions tech. FreelanceRepublik est gratuit pour les freelances.