Partager cet article

Comme plus de 28 000 freelances, recevez des offres de mission tech à la messure de votre talent sur FreelanceRepublik.

Derniers articles

AccueilMétiers de la TechDevOpsLes meilleurs outils DevOps

Les meilleurs outils DevOps

La pratique DevOps est de plus en plus présente dans les projets de développement informatique. Permettant de faciliter le développement et la stabilité d’un produit, elle nécessite néanmoins l’utilisation de certains outils, assez spécialisés, et demandent une certaine maîtrise.

Ces outils étant de plus en plus nombreux, il n’est pas facile de faire son choix !

Nous avons donc sélectionné pour vous les 7 meilleures suites logicielles pour faire du DevOps, que nous allons vous présenter dans cet article.

Le point sur le DevOps

Avant de lister les meilleurs outils utiles à la pratique DevOps, il est important de comprendre ce qu’est exactement celle-ci.

Qu’est-ce que le DevOps ?

On appelle DevOps le mouvement visant à rassembler, ou unifier, le développement logiciel (Dev), et la partie opérationnelle (Ops) – ou exploitation.

Ces deux parties sont souvent décorrélées : côté développement, on crée un produit, mais on ne gère pas la chaîne de déploiement (déclenchement des tests, intégration, déploiement du build, sécurité, suivi, etc.), ou du moins, pas automatiquement. C’est souvent le rôle d’une personne ou d’une autre équipe.

Le DevOps revient à utiliser divers outils pour créer le lien entre le développement et l’exploitation.

Les spécialistes DevOps mettent notamment en place des chaînes de déploiement, par exemple en utilisant du CI/CD (Continuous Integration, Continuous Deployment), pour faire la liaison entre développement et exploitation. Nous avons d’ailleurs consacré un article complet à cette pratique DevOps.

Pourquoi mettre en place du DevOps dans son process ?

Quels sont les avantages, exactement, à passer du temps à mettre en place du DevOps pour son projet de développement ?

Car l’ajout d’une chaîne DevOps au développement est souvent long, et donc coûteux. Mais cette pratique présente certains avantages qui peuvent en valoir la peine.

Une vitesse de développement accrue

Le DevOps facilitant toute la chaîne de mise en production, les bugs sont en général plus rapidement détectés, et les retours utilisateurs pris en compte. Cette gestion des retours quasi en temps réel permet d’optimiser le temps de développement.

Un déploiement plus rapide

Nous venons de le dire, la pratique DevOps permet un déploiement plus rapide. En extrapolant, on pourrait imaginer mettre en production le code du projet à chaque commit d’un développeur. Certaines entreprises ou équipes utilisent d’ailleurs le DevOps ainsi.

Une meilleure stabilité

Ce type de fonctionnement permet une détection précoce des bugs (notamment via une chaîne de tests lors du CI/CD) et des alertes en temps réel du système, grâce à un monitoring permanent. Ces deux exemples participent à la bonne stabilité d’un produit.

La liste des 7 meilleurs outils DevOps

Au sens large du terme, les outils utiles aux DevOps peuvent inclure certaines pratiques, comme le développement en mode agile.

Nous allons ici plutôt nous concentrer sur les logiciels permettant de créer une chaîne DevOps, au niveau technique. Nous en avons sélectionné sept.

Les outils GitHub (Actions)

Logo du site GitHub sur lequel il est possible de se créer un portfolio en utilisant la fonction readme

GitHub Actions vient avec la promesse d’automatiser les processus (ou workflows) de vos projets GitHub.

Cet outil permet notamment de mettre en place une suite de tâches qui seront effectuées après un certain déclencheur (un évènement Git, typiquement un push).

Ces actions peuvent être, classiquement, le lancement d’un build, des tests et du déploiement.

Site web : https://github.com/features/actions

Prix : GitHub Actions est gratuit jusqu’à 500MB de stockage et 2000 minutes d’utilisation de processus par mois, puis payant au-delà.

GitLab CI/CD

Logo de l'outil de gestion de code GitLab

GitLab CI/CD est, comme son nom l’indique, l’outil DevOps de GitLab. C’est en quelque sorte l’équivalent d’Actions de GitHub. Toutefois, la version DevOps de GitLab est réputée plus complète et simple d’utilisation que celle de GitHub. Si vous utilisez déjà GitHub, cela ne vaut néanmoins pas la peine de migrer vos projets vers ce concurrent.

Site web : https://docs.gitlab.com/ee/ci/

Prix : Gratuit jusqu’à 5BG de stockage et 400 minutes de CI/CD par mois. Au-delà, à partir de $19 par utilisateur et par mois.

Ansible

Logo de l'outil d'automatisation de Red Hat Ansible

Ansible est une suite d’outils logiciels permettant d’automatiser la configuration et le déploiement d’applications. Racheté par Red Hat en 2015, Ansible met à disposition de ses utilisateurs des outils permettant d’éliminer le maximum de tâches répétitives, incombant aux experts DevOps, pour leur permettre de se concentrer sur l’aspect stratégique de cette pratique.

Site web : https://www.ansible.com/

Prix : Il faut contacter le support Ansible pour avoir un prix

Bamboo

Logo du logiciel de déploiement Bamboo d'Atlassian

Bamboo est l’outil d’automatisation et de déploiement d’Atlassian. Atlassian étant aussi derrière Jira et Bitbucket, il y a évidemment une intégration profonde entre les trois outils. C’est d’ailleurs là tout son intérêt, comparé à des concurrents comme GitLab CI/CD ou GitHub Actions. Si vous utilisez la suite Atlassian, Bamboo est logiquement la techno DevOps à intégrer.

Site web : https://www.atlassian.com/software/bamboo

Prix : À partir de $1200 par an, avec 30 jours d’essai gratuit

Buddy

Image de Buddy, outil de CI/CD

Buddy est un autre outil de CI/CD, mais fonctionnant un peu différemment. Supportant des connexions à des repositories GitHub, GitLab ou Bitbucket, il permet de construire des pipelines DevOps via une interface graphique intuitive.

De ce fait, cet outil est plus facile à prendre en main que les autres, et propose de base des actions déjà pré-définies (déploiement vers un serveur, vers un outil de génération de sites web, le téléchargement de fichiers, etc.), à intégrer directement dans la pipeline.

Site web : https://buddy.works/

Prix : Buddy est gratuit pour 5 projets et 120 runs de pipeline par mois. Au delà, il faut compter au moins $75 par mois.

Jenkins

Logo de Jenkins, outil d'automatisation Open Source Java

Jenkins est un outil d’automatisation open source. Existant depuis 2011, c’est aujourd’hui l’un des plus utilisés du marché. Gratuit, il met à disposition de ses utilisateurs des outils CI/CD, de configuration et de distribution. L’un des avantages de Jenkins réside en ses 1800 plugins, permettant une personnalisation poussée du produit.

Site web : https://www.jenkins.io/

Prix : Gratuit

Circle CI

Logo de l'outil DevOps Circle CI

Circle CI est, comme les autres outils d’intégration continue présentés ici, une plateforme d’automatisation de déploiement de code. Pouvant se brancher aux repositories GitLab, GitHub ou Bitbucket, Circle CI répond à des évènements (de type push) pour effectuer des actions, telle qu’une mise en production après un build sur une machine virtuelle.

Circle CI met à la disposition de ses utilisateurs un tableau de bord donnant un ensemble de métriques, et intègre Slack, de manière à envoyer automatiquement des messages en cas de problème de build.

Site web : https://circleci.com/

Prix : Circle CI est gratuit jusqu’à 6000 minutes de build par mois, puis devient payant par la suite, à partir de $15 mensuels.

Comment choisir son outil DevOps

Si nous avons présenté sept des outils les plus utilisés dans cet article, il en existe bien d’autres. Nous pouvons par exemple citer :

  • Puppet ;
  • Nevercode ;
  • CruiseControl ;
  • Codeshop ;
  • SourceForge ;
  • TeamCity ;
  • TravisCI.

La multiplicité des outils DevOps complique le choix de celui à ajouter à sa stack technique… Alors, comment faire pour choisir le bon ?

Il faut déjà se renseigner sur les outils. Naviguer sur les sites web, lire des comparatifs, des retours d’expérience.

Chaque logiciel a ses spécificités, et c’est celles-ci qui doivent vous aiguiller dans votre choix. Par exemple, si vous voulez un outil qui soit intuitif et facile d’utilisation, il vaut mieux se diriger vers Buddy. Si cela ne vous dérange pas de plonger un peu plus dans la technique, prenez en considération votre outil de gestion de code (GitHub, GitLab, Bitbucket, etc.), et vérifiez la compatibilité entre ce dernier et l’outil DevOps.

Si vous n’arrivez pas à vous décider, le mieux reste toujours d’essayer le produit. Les éditeurs proposent souvent une période d’essai, ou une version gratuite limitée. Passer quelques heures à tester le fonctionnement d’un outil DevOps ne vous engage donc à rien, et vous permettra d’être sûr – ou non – de choisir ce produit.

Ces articles peuvent vous intéresser

Ne perdez plus de temps à prospecter en vain. Inscrivez-vous gratuitement sur FreelanceRepublik, et recevez de belles offres de missions tech. FreelanceRepublik est gratuit pour les freelances.