Partager cet article

Comme plus de 41 000 freelances, recevez des offres de mission tech à la messure de votre talent sur FreelanceRepublik.

Je m'inscris  ➔

Derniers articles

FreelanceRepublik

+100 missions tech
par semaine

Je m'inscris  ➔
AccueilTravailler en freelanceOutils et ServicesCréer une application mobile : Les 5 meilleurs outils pour démarrer

Créer une application mobile : Les 5 meilleurs outils pour démarrer

Avoir une application mobile est très souvent un avantage commercial non négligeable lorsque l’on est une entreprise. Toutefois, le développement d’un projet de ce genre peut être très coûteux, et le retour sur investissement négatif, s’il s’agit, par exemple, d’une application vitrine.

Dans ce cas-là, plutôt que de développer ce produit, il existe des outils qui permettent de le créer sans code, et donc sans besoin de développeurs ni de connaissances techniques. À la clé, un gain évident de temps et d’argent.

Vous voulez créer une application mobile sans devoir la coder, ni avoir besoin de fortes connaissances techniques ? Nous avons listé pour vous les 5 outils idéaux !

Le fonctionnement d’une application mobile

Les 3 types d’application

Pour bien choisir l’outil à utiliser pour créer son application mobile, il est essentiel de connaître les différents types d’applications, techniquement parlant. Chaque outil dont nous allons parler crée des produits dans une ou plusieurs de ces catégories, ce qui influe sur la qualité de l’application qui en ressort.

Il existe trois catégories principales :

  • l’application native, qui utilise des technologies propres à chaque système d’exploitation (tels que Swift pour iOS et Kotlin pour Android) ;
  • le cross-platforms, ou applications hybrides, techno qui permet de n’écrire qu’un seul code source pour les deux plateformes ;
  • la Progressive Web App, ou PWA, application mobile basé sur du code 100% web.

Chacune vient avec ses avantages et inconvénients.

Par exemple, si utiliser la techno Progressive Web App est le moyen le plus économique et rapide de créer une application mobile, elle a, pour l’instant, une limite de taille : l’impossibilité d’apparaître sur l’Apple Store.

De l’autre côté, le développement natif est le plus fluide, mais il est aussi plus long et plus complexe, tout en demandant plus de compétences.

Au milieu se trouvent l’app hybride, qui peut se révéler être le meilleur choix, en fonction des besoins.

Le code, low-code et no-code

Indépendamment de ces trois types d’application existent trois types de développement : par le code, le low-node, ou le no-code. Vous avez sûrement entendu ces différents termes.

Il est important d’en parler ici, car les outils que nous allons citer sont principalement des outils dits no-code. C’est-à-dire qu’ils ne nécessitent pas (ou très peu) de connaissances en programmation pour être utilisés.

Le low-code, lui, est à mi-chemin entre le code et le no-code : des connaissances techniques sont nécessaires, mais nul besoin d’être un expert en programmation.

Le no-code, idéal pour la construction d’applications mobile

Les outils que nous avons listés dans cet article utilisent donc du no-code, indépendamment de la technologie de développement.

Du point de vue de l’utilisateur, du client, tout se fait depuis un builder. Il s’agit d’une interface graphique, depuis laquelle, via du glisser-déposer, il viendra créer son application. Des plugins lui sont mis à disposition, prêts à être intégrés à l’application. Ces plugins incluent par exemple les notifications Push ou le déploiement d’un store e-commerce.

Une fois l’application prête, son code sera généré. En général, ce code sera compilé, et les fichiers propres à Apple et Google seront envoyés au client de l’outil, afin qu’il gère lui-même la mise en ligne de ces applications.

Cependant, certaines plateformes proposent elles-mêmes de gérer la mise en ligne, facilitant encore le processus de création d’une application.

Ces outils proposent en général un pricing sous forme de plan mensuel ou annuel, allant d’une quinzaine d’euros par mois à plusieurs centaines, suivant les besoins.

Les 5 meilleurs outils pour créer une application mobile

Maintenant que nous savons tout des applications mobiles et des outils pour les créer, comparons les 5 meilleurs d’entre eux.

GoodBarber

logo de l'outil de création d'applications mobiles GoodBarber

Cet outil est un des plus connus dans le monde de la création no-code d’applications mobile. Développé en France, GoodBarber permet de créer des applications mobiles PWA (sans déploiement sur les stores), et natives (avec un déploiement pour iOS et Android).

GoodBarber possède une interface de construction d’application intuitive et conviviale. Il prend en charge beaucoup de templates par défaut : e-commerce, application restaurant ou encore cours en ligne.

Prix : À partir de 25€ par mois, pour une simple PWA.

Shoutem

Logo de l'outil de développement mobile Shoutem

Shoutem est un autre outil no-code mettant à disposition un builder d’applications mobiles. Contrairement à GoodBarber qui propose des applications natives et des PWA, Shoutem construit des applications hybrides (avec la technologie React native), qui peuvent être déployées sur Android et iOS.

Disposant d’une interface facile à utiliser, cet outil propose des fonctionnalités intéressantes, comme la possibilité de transformer une boutique Shopify en application mobile.

Prix : À partir de de 49$ par mois, pour une application uniquement sous Android.

Swiftic

Swiftic, outil de création application mobile

Swiftic est un constructeur d’application mobile, destiné aux petites entreprises ; son cas d’utilisation typique est dans la restauration. L’outil met par exemple à disposition de ses clients des plugins tels que la gestion de livraison de nourriture ou de cartes de fidélité.

Si Swiftic est assez secret sur les technologies utilisées, on peut supposer que, sous le capot, se trouve du développement hybride.

Prix : Le prix de base que propose Swiftic est de 39$ par mois.

AppMachine

Logo de AppMachine, permettant de créer une application mobile iOS et Android

Cet outil, comme les autres, permet la création d’applications mobiles via du no-code, et une interface intuitive. Son avantage, comparé à ses concurrents, est sa possibilité d’importer des données depuis Google Sheets ou Excel, pour créer les interfaces de l’application.

AppMachine intègre également une fonctionnalité de déploiement automatique vers les stores.

Au niveau technique, elle propose la création de PWA, sans déploiement sur les stores, d’applications natives, à la fois sur iOS et Android.

Prix : À partir de 15€ par mois, pour une PWA uniquement (hors stores).

Appy Pie

Logo de Appy Pie, permettant de créer une application mobile

Le dernier outil de notre liste est Appy Pie. Comme beaucoup de ses concurrents, cet outil no-code permet à ses utilisateurs de créer une PWA (qui peut être déployée sous Android), et une application native (pour Android et iOS).

Appy Pie met à disposition beaucoup de composants et de templates différents, et à un niveau de personnalisation plutôt avancé.

Prix : Le plan basique Appy Pie est à 14€ par mois, pour une application Android.

Et le code, dans tout cela ?

Nous nous sommes concentrés sur les outils dits no-code, car ce sont les plus simples et économiques à créer. Cependant, la plupart des applications aujourd’hui mises en ligne sont toujours développées, avec du code, et une équipe de développement (ou au moins un développeur).

Si cela vous intéresse, sachez que les technologies sont très nombreuses.

Lors du développement natif, il n’y a pas le choix : ce sera du Swift ou Objective-C côté iOS, et Java ou Kotlin côté Android.

Pour les Progressive Web App, on utilisera du code 100% web (JavaScript), indépendamment de tout framework. Pour transformer un site web en PWA, on devra y ajouter certains éléments techniques (comme des service workers).

Concernant les applications hybrides, les technologies sont plus nombreuses. Beaucoup se basent sur du JavaScript (React Native, Capacitor ou Cordova), mais l’on retrouve aussi des technos comme Flutter (avec le langage Dart), ou .Net Maui (anciennement Xamarin, basé sur du C#).

Si vous choisissez de passer par de la programmation, le choix de la stack technique dépendra avant tout des besoins (chaque techno ayant ses avantages et inconvénients), et des connaissances déjà acquises.

Nous avons d’ailleurs consacré un article complet au choix de la meilleure techno mobile.

X

Vous avez des besoins
en recrutement IT ?

Prenez RDV  ➔

Ces articles peuvent vous intéresser

Financement formations TNS : droits CFP et démarches

Vous avez la preuve d’avoir cotisé pour la formation professionnelle et souhaitez désormais tirer profit de vos droits ?...

Contribution à la Formation Professionnelle : l’attestation URSSAF

Le TNS a longtemps été habitué à être la dernière roue du carrosse en matière de droits (chômage, maladie,...

Gestion de trésorerie pour les entrepreneurs : astuces et outils

Dans le monde de l'entrepreneuriat, l'argent est roi. Une gestion efficace de la trésorerie n'est pas seulement une tactique...

Ne perdez plus de temps à prospecter en vain. Inscrivez-vous gratuitement sur FreelanceRepublik, et recevez de belles offres de missions tech. FreelanceRepublik est gratuit pour les freelances.

Je m'inscris  ➔