Partager cet article

Comme plus de 28 000 freelances, recevez des offres de mission tech à la messure de votre talent sur FreelanceRepublik.

Derniers articles

AccueilMarché de la tech2021 : que retenir du marché des freelances ?

2021 : que retenir du marché des freelances ?

Le marché des freelances a connu d’importantes évolutions en 2021, dû notamment à la pandémie mondiale. Sans surprise, les activités professionnelles sous le statut de freelance se sont fortement développées durant cette année. Les nouvelles dispositions législatives ont contribué à ce développement en facilitant la gestion d’une entreprise pour les freelances.

Comment la pandémie mondiale a-t-elle impacté le marché des freelances en 2021 ? Quels sont les changements juridiques importants pour les freelances ? Comment interpréter ces informations pour développer son activité freelance en 2022 ? Voici une synthèse des principales informations sur le freelancing en 2021.

Les actualités et les chiffres clés de l’année 2021

L’année 2021 a été riche en changements concernant le marché des freelances. Et pour cause ! Avec le Covid qui a persisté durant plusieurs mois et la volonté chez de nombreux Français de bénéficier de conditions de travail flexibles, de plus en plus d’actifs se sont laissés séduire par le freelancing.

Les chiffres clés en 2021

En termes de chiffres clés, les études fournies par les plateformes freelance restent une référence en la matière. Pour 2021, voici les principaux chiffres clés à retenir :

  • 44 % des entreprises ont déjà eu recours aux services des freelances ;
  • 84 % des freelances ne souhaitent pas retourner dans le salariat ;
  • les consultants indépendants ont en moyenne 5 ans d’expérience professionnelle avant de se lancer en tant que freelance ;
  • plus de 2 millions de micro-entrepreneurs étaient inscrits en France en 2021, soit une hausse de 17,2 % par rapport à 2020 ;
  • les freelances travaillent en moyenne 43 heures par semaine ;
  • 65 % des consultants indépendants sont régulièrement en télétravail ;
  • le TJM des développeurs junior est passé à 450 € en 2021 contre 350 € en 2020.

L’année 2021 confirme donc que le statut freelance séduit de plus en plus les actifs. En outre, les plateformes freelance constatent une nette hausse des missions freelance proposées par les entreprises. De quoi présager une augmentation constante ainsi qu’une valorisation du freelancing ces prochaines années.

Le lancement de la marketplace de LinkedIn

En 2021, LinkedIn a fait les gros titres en lançant sa propre marketplace.

Face au développement des plateformes freelance, LinkedIn a également voulu proposer un service de mise en relation entre les entreprises et les freelances.

Un freelance et un responsable d'une entreprise en visio-conférence pour discuter d'une mission freelance.

Concrètement, le LinkedIn Services Marketplace propose :

  • une page « services » reliée au profil LinkedIn du freelance ;
  • un dashboard pour les freelances, afin de gérer les missions, les demandes de projet, les projets en cours, le fichier client…;
  • des filtres de recherche pour les entreprises, afin de consulter les profils de freelance qui correspondent à leurs attentes.

Il s’agit donc d’un outil supplémentaire pour trouver des missions freelance. Cette marketplace présente l’avantage de bénéficier de la notoriété déjà bien assise de LinkedIn comme réseau social professionnel.

Cependant, les prestataires indépendants devront faire preuve de ténacité pour se démarquer de la concurrence. L’important vivier de freelances sur LinkedIn créé en effet une forte concurrence entre les prestataires.

Les plateformes freelance spécialisées dans un secteur d’activité — comme Freelance Republik avec son vivier de freelances tech — permettent quant à elles de mieux cibler les besoins des entreprises et de proposer rapidement plusieurs profils qualifiés.

Les aides du gouvernement pour la mise à niveau numérique des entreprises

En 2021, l’État a débloqué 1,5 million d’euros pour investir dans la transition numérique des entreprises, dont un million d’euros en crédit de paiement. Les entreprises intéressées peuvent ainsi bénéficier :

  • d’un accompagnement pour la transformation numérique grâce au dispositif France Num ;
  • de l’IA Booster qui représente un dispositif d’intelligence artificielle développé pour aider les PME et les ETI à moderniser leurs outils de production ;
  • d’une subvention pour aider à financer les technologies de l’industrie innovantes.

Pour les freelances, le bénéfice ici peut être double :

  • un freelance qui souhaite développer son activité dans le secteur du numérique peut bénéficier de ces programmes d’accompagnement financés par l’État ;
  • les freelances tech voient leur clientèle s’accroître, avec des entreprises soutenues financièrement par l’État pour créer et développer leurs activités sur internet (ex. : création d’un site web).

La plupart de ces dispositifs d’aides sont encore proposés en 2022. De plus, il y a fort à parier que l’État va continuer à proposer des programmes d’accompagnement pour la transformation digitale des entreprises françaises dans les années à venir.

Les principaux changements juridiques

Avec la loi PACTE, le gouvernement a voté plusieurs mesures qui concernent les freelances.

Ouverture d’un guichet unique pour centraliser toutes les formalités administratives

Avant la loi PACTE, les entrepreneurs n’échappaient pas à la lourdeur administrative tant dénoncée en France. Les freelances étaient contraints de contacter différents organismes pour la gestion de leur entreprise, comme le centre de formalités des entreprises (CFE), la chambre de commerce et d’industrie (CCI), le tribunal de commerce, l’Urssaf…

Grâce à l’adoption de la loi PACTE, un guichet unique en ligne est ouvert depuis le 1er avril 2021. Il s’agit du site guichet-entreprises.fr. Les freelances peuvent ainsi créer leur entreprise individuelle ou leur société, ajouter une activité à leur entreprise, changer de siège social, liquider leur entreprise, etc., sur un seul et même site. Pour cela, tout freelance pourra créer un dossier, avec un remplissage en ligne du document Cerfa correspondant à la demande en cours. Ce guichet unique permet ensuite de transmettre le dossier complété à l’organisme compétent.

Un freelance qui réalise ses demandes administratives pour son entreprise sur le guichet unique.

Il s’agit donc d’une réelle avancée vers une simplification des tâches administratives. Les freelances pourront gérer leur entreprise de manière plus sereine, en utilisant une seule et même plateforme en ligne pour la majorité de leurs démarches administratives.

La baisse des tarifs pour la publication d’une annonce légale

Pour rappel, les entrepreneurs à la tête d’une société ont l’obligation de publier une annonce légale pour informer le grand public d’une démarche de création, de modification ou de liquidation de l’entreprise.

Bon à savoir : les freelances ayant créé une micro-entreprise, une entreprise individuelle ou une EIRL ne sont pas concernés par cette obligation.

Depuis 2021, les services de presse doivent appliquer un prix forfaitaire et non plus à la ligne pour les annonces légales concernant les constitutions de société. Les prix ont également été revus à la baisse. Il s’agit ici d’un des objectifs de la loi PACTE : un allégement du prix concernant certaines formalités obligatoires afin de soutenir l’entrepreneuriat en France.

Cette nouvelle est la bienvenue pour les freelances qui souhaitent créer une société, comme une SASU. Il sera ainsi possible d’anticiper le prix d’une telle publication, avec l’application d’un prix fixe grâce à une tarification forfaitaire.

De plus, la publication d’une annonce légale sur un service de presse en ligne est désormais admise depuis 2020. Cette transition vers la dématérialisation des procédures permet de faire baisser les coûts et de réduire les délais de publication, au grand bonheur des freelances concernés par ces obligations administratives.

Vous êtes maintenant à jour concernant les évolutions importantes sur le marché des freelances. Quels sont vos pronostics pour 2022 ? Pensez-vous que l’État soutient suffisamment les freelances ? Pensez-vous que ce statut sera davantage valorisé ces prochaines années ? Le débat est ouvert en commentaires…

Ces articles peuvent vous intéresser

Ne perdez plus de temps à prospecter en vain. Inscrivez-vous gratuitement sur FreelanceRepublik, et recevez de belles offres de missions tech. FreelanceRepublik est gratuit pour les freelances.