Partager cet article

Comme plus de 28 000 freelances, recevez des offres de mission tech à la messure de votre talent sur FreelanceRepublik.

Derniers articles

Wemind ou Alan : quelle mutuelle pour les freelances ?

Depuis 2016, les employeurs dans le secteur privé sont tenus de fournir une mutuelle d’entreprise à leurs salariés. Cette loi ne concerne cependant pas les travailleurs indépendants. De nombreux freelances font ainsi l’impasse sur leur complémentaire santé, que ce soit pour des raisons budgétaires, ou tout simplement par méconnaissance.

Vous êtes un travailleur non salarié (TNS) et vous souhaitez opter pour la meilleure mutuelle freelance ? Vous êtes au bon endroit !

4 bonnes raisons de contracter une mutuelle quand on est freelance

Nombre de freelances choisissent de ne pas souscrire à une mutuelle. Peut-être est-ce également votre cas. C’est pourtant une erreur.

Voici 4 bonnes raisons pour le freelance d’avoir une bonne complémentaire santé.

#1 – Vous prémunir de dépenses de santé trop salées

En effet, et je suis certaine que vous le savez déjà, les remboursements effectués par la CPAM sont loin de couvrir toutes les dépenses de santé. Selon les situations, le reste à charge peut même être très conséquent pour le freelance.

Avoir une bonne mutuelle freelance, c’est donc éviter de plonger votre foyer dans une situation financière désastreuse suite à une facture trop salée, en raison d’une hospitalisation par exemple.

facture hospitalisation

#2 – Vous donner la possibilité de vous soigner correctement

Avoir une bonne mutuelle freelance, c’est aussi cesser de repousser indéfiniment votre prise en charge médicale, et ce qu’il s’agisse d’une maladie ou bien de soins dentaires ou optiques.

En vous donnant la possibilité de vous soigner correctement dès que le besoin s’en fait ressentir, votre mutuelle vous permet de gagner en sérénité et en productivité au quotidien.

#3 – Vous apporter du confort

Avoir une bonne mutuelle freelance vous permettra également de vous apporter un peu de confort : chambre individuelle en cas d’hospitalisation, accès aux médecines douces…

L’ostéopathe notamment pourra soulager vos maux de dos, très courants chez les développeurs freelances.

ostéopathie remboursée par la complémentaire santé

#4 – Vous permettre de protéger vos proches face aux problèmes de santé

Enfin, avoir une bonne mutuelle c’est la possibilité de protéger votre famille des problèmes de santé (votre conjoint(e) et/ou vo(tre)s enfant(s)) avec une meilleure prise en charge des frais médicaux.

La souscription à une mutuelle est aussi utile si votre conjoint(e) est TNS ou ne bénéficie tout simplement pas d’une bonne complémentaire santé.

Alan ou Wemind, quelle mutuelle freelance choisir ?

Il existe deux grands types de mutuelle pour les TNS :

alan et wemind : deux mutuelles pour les freelances

Les acteurs traditionnels proposent plusieurs échelons de couverture, ce qui rend leur offre parfois peu adaptée à certains profils d’assurés, comme les freelances.

Alan et Wemind quant à eux se targuent de vouloir dépoussiérer le secteur de la couverture santé. Leurs offres sont bien plus simples à comprendre avec une offre adaptée spécialement aux besoins des freelances. Cette démarche nous a beaucoup plu chez FreelanceRepublik.

Afin de vous aider dans votre choix, nous allons donc nous attarder sur ces deux complémentaires santé spéciales TNS.

Alors, qui est la meilleure mutuelle freelance entre Wemind et Alan ? On fait le match !

quelle est la meilleure mutuelle freelance ?

Comparaison des garanties essentielles chez Alan et Wemind

La priorité d’une mutuelle est, à mon sens, de bien rembourser les soins de santé courants ainsi que les frais d’hospitalisation (plus éventuellement ceux liés à la grossesse, si vous êtes enceinte ou désirez agrandir votre famille prochainement).

De ce côté-ci, c’est un match nul. Wemind et Alan proposent tous deux des garanties similaires. Alan rembourse cependant la chambre individuelle à hauteur de 80€, dans le cas d’une hospitalisation, tandis que Wemind monte jusqu’à 120€.

Optique et soins dentaires : quelle mutuelle rembourse le mieux ?

Alan et Wemind se positionnent tous les deux sur des niveaux de couverture haut de gamme pour leurs adhérents. Pour autant, ils ont tous deux fait un choix radicalement différent au niveau de leur formule de protection :

  • Alan propose une formule unique pour les TNS. Son offre est donc très claire, et il est facile pour un indépendant de savoir si cela lui correspond ou non. Néanmoins, cette formule unique entraîne bien évidemment un manque de flexibilité. Le freelance ne peut pas personnaliser sa couverture santé en fonction de ses besoins.
  • Wemind, quant à lui, propose 3 niveaux de couverture : l’Essentielle, la Base et la Totale. Il s’adapte ainsi à tous les freelances, sans tomber dans la trop grande complexité des acteurs traditionnels.

En ce qui concerne les remboursements des soins optiques et dentaires, la Base de Wemind et la formule d’Alan sont équivalentes. L’Essentielle protège toutefois moins bien le freelance, tandis que la Totale permet d’accéder à des garanties supérieures.

WemindAlan
LunettesDe 400€ à 750€ tous les 2 ansDe 265 à 450€
LentillesJusqu’à 200€ / an180€ / an
Chirurgie de l’oeilNCJusqu’à 600€ / an
Prothèses et implantsJusqu’à 537,5€ pour les prothèses dentaires, et 400€ pour les implantsJusqu’à 344€ / an pour une couronne simple, et jusqu’à 500€ / an pour les implants
OrthodontieNC619€ / semestre
soins dentaires remboursés par les complémentaires santé

Le match est serré, mais on accorde le point à Wemind pour sa meilleure flexibilité. Le freelance peut en effet facilement adapter sa couverture santé à ses besoins, ce qui n’est pas le cas chez Alan.

Les autres remboursements

Les dépenses liées à la médecine douce ne sont généralement pas (ou peu) prises en charge par les acteurs traditionnels du marché. Cependant, Alan et Wemind ont tous deux bien compris l’attrait grandissant des français envers les médecines alternatives. Ils proposent tous deux des forfaits annuels :

  • Jusqu’à 200€ / an pour Wemind (incluant l’ostéopathie, la chiropractie, l’acuponcture, la psychologie etc).
  • À hauteur de 30€ par séance, dans la limite de 4 séances par an pour Alan (ostéopathie, chiropractie et étiopathie uniquement).

Alan rembourse également 25€ pour la méditation avec Petit Bambou et Headspace.

Là encore, les deux mutuelles sont assez proches. Léger avantage toutefois pour Wemind qui propose un remboursement un peu plus haut, et sur davantage de corps de médecines.

Quelle mutuelle a le meilleur service client ?

À tarif équivalent, toutes les mutuelles se valent plus ou moins au niveau des garanties. Néanmoins, s’il y a bien un point qui les différencie les unes des autres, c’est le service client.

Pour bon nombre d’entre elles, il relève du parcours du combattant de les contacter lorsqu’il y a le moindre problème. Pire encore, n’importe quel incident peut vite nous empêtrer dans des démarches sans fin.

mauvais service client

Là encore, Alan et Wemind se différencient tous deux des acteurs traditionnels, et proposent un service client de qualité et facile d’accès. En cas de question ou de problème, vous pourrez les contacter directement via leur site, par e-mail ou même via un chat dédié. Alan se targue notamment de répondre à ses membres en moins de 5 minutes en moyenne. Wemind est en outre disponible par téléphone, avec un système de rappel rapide.

Ces deux entreprises ont pour objectif de mettre en avant l’humain, et d’apporter plus d’empathie dans le domaine de l’assurance – qui en manque encore beaucoup. Leur idée est d’aider les indépendants à mieux comprendre leur couverture santé, à les sensibiliser, à les encourager à mieux se protéger.

Pour ce match, nous accordons un demi point à Wemind, tout simplement parce qu’ils proposent un moyen de contact supplémentaire. Les deux équipes restent toutefois aussi efficaces l’une que l’autre en termes de service client.

Les petits plus

Si vous êtes à la recherche d’une bonne mutuelle freelance, vous pourriez également être intéressé par d’autres services complémentaires.

Par exemple, Alan et Wemind proposent tous deux un service de téléconsultation gratuit à leurs adhérents, ce qui est rarement le cas chez les acteurs traditionnels. En bénéficiant d’une consultation depuis votre domicile, vous économisez du temps et de l’argent. Un très bon point pour le freelance !

Alan propose également un service de géolocalisation des praticiens les mieux remboursés (Alan Map). Un outil très pratique et régulièrement mis à jour. Récemment, les laboratoires d’analyse y ont notamment été ajoutés. Bénéficiez également de rappels automatiques, pour être sûr de ne rater aucun rendez-vous.

En cette période de Covid-19, Alan soutient les entrepreneurs. Près de 250 entreprises ont ainsi pu bénéficier de report, de facilités de paiement voire d’exonération de primes. Il était en outre possible pour leurs clients de commander gratuitement des masques de protection pour leurs équipes, directement depuis le site Internet. Une initiative que nous saluons chez FreelanceRepublik.

Pour autant, Wemind n’est pas en reste, et se montre depuis toujours très engagé pour les indépendants. Par exemple, l’entreprise soutient le néo-syndicat indépendants.co, et a créé un fonds de solidarité pour aider les indépendants les plus en difficulté. Là encore, nous leur tirons notre chapeau !

Enfin, chose plutôt rare chez les mutualistes, Wemind donne également accès à tous ses adhérents à un Comité d’entreprise. En souscrivant à une mutuelle chez eux, vous bénéficiez de nombreuses réductions, allant jusqu’à 40%, sur des outils professionnels mais aussi sur des loisirs (cinéma, salle de sport, voyage…).

À noter que Wemind propose également des services complémentaires dédiés aux freelances, non compris dans la mutuelle : une RC Pro ainsi qu’une Prévoyance santé. C’est tout de même plus simple lorsque tout est centralisé au même endroit.

services de santé complémentaires

Encore une fois, c’est Wemind qui emporte le point d’une courte tête. Si nous avons adoré le Alan Map (accessible également aux non adhérents) et les initiatives liées au Covid-19, nous avons encore plus apprécié l’investissement intemporel de Wemind envers les indépendants en difficulté. Le Comité d’entreprise nous a également bien séduit, tout comme le fait d’avoir la possibilité de souscrire à une RC Pro ainsi qu’à une Prévoyance santé sans avoir à multiplier les partenaires.

Quelle est la mutuelle la moins chère ?

Le prix d’une mutuelle est bien évidemment fixé en fonction du montant des indemnisations des soins de ses adhérents. De ce fait, à couverture équivalente, les tarifs sont sensiblement les mêmes d’une structure à l’autre.

Certaines mutuelles proposent des tarifs agressifs pour leurs nouveaux adhérents. Cependant, cela se traduit la majorité du temps par de fortes augmentations tarifaires les années suivantes.

Nos deux protagonistes proposent quant à eux une tarification très claire, qui ne risque pas d’exploser après quelques années. Il est même possible d’en simuler le coût sur Alan, simplement en saisissant sa date de naissance.

D’un point de vue tarification, il n’y a pas de surprise :

  • La Base de Wemind est proposée à un tarif similaire à celui d’Alan ;
  • L’Essentielle est moins chère, mais protège également moins bien (nous la recommandons aux freelances qui n’ont pas de besoins particuliers en optique ou en dentaire) ;
  • La Totale est plus chère, mais vous permet également de bénéficier d’une meilleure couverture.

Bilan du match : Alan ou Wemind, quelle mutuelle freelance choisir ?

Vous l’aurez compris, le match entre Alan et Wemind a été vraiment très serré. Quel que soit votre choix, il sera sans doute le bon !

Néanmoins, chez FreelanceRepublik nous avons une préférence pour Wemind. Nous apprécions sa plus grande flexibilité, son engagement fort envers l’entrepreneuriat, ainsi que ses services complémentaires (Comité d’Entreprise, RC Pro et Prévoyance santé).

Wemind est la mutuelle choisie par FreelanceRepublik

Mutuelle trop chère ? Voici deux bons plans :

Vous envisagez d’opter pour une mutuelle, mais vous craignez de ne pas pouvoir assumer le montant des cotisations ? Voici deux bons plans qui peuvent peut-être vous aider :

#1 – Le dispositif Madelin

Connaissez-vous le dispositif Madelin ? Cette loi permet aux TNS de déduire de leur revenu imposable les cotisations versées dans le cadre d’une complémentaire santé, d’une épargne retraite, d’une assurance prévoyance et d’une garantie chômage.

Pour calculer le montant de la déduction auquel vous avez droit, additionnez 3,75% de vos revenus professionnels à 7% du plafond annuel de la sécurité sociale (PASS). Le montant maximal est cependant fixé à 3% du PASS x 8. Soit 9872,64€ en 2021. En effet, pour rappel, le PASS 2021 est établi à 41.136€.

Attention, si vous êtes auto-entrepreneur / micro-entrepreneur, vous ne pourrez pas bénéficier du dispositif Madelin puisque vous ne relevez pas du régime réel d’imposition. En effet, le montant de vos charges est déjà forfaitisé. Ce forfait correspond à 34% de votre CA si vous êtes BNC (ce qui est à priori votre cas en tant que développeur freelance), avec un minimum forfaitaire de 305€ (pour 2019).

#2 – Aides pour les indépendants aux faibles revenus

Les TNS disposant de faibles revenus peuvent bénéficier sous conditions de la Complémentaire santé solidaire.

Ce dispositif représente une aide au financement de votre complémentaire santé.

Et vous, quelle mutuelle freelance avez-vous choisi, et pourquoi ?

Ces articles peuvent vous intéresser

Ne perdez plus de temps à prospecter en vain. Inscrivez-vous gratuitement sur FreelanceRepublik, et recevez de belles offres de missions tech. FreelanceRepublik est gratuit pour les freelances.