Danielle Hadjihou
Bonjour, je m’appelle Danielle Hadjihou, je suis Digital Product Manager et Coach Agile. J’habite en région parisienne et j’ai 30 ans.

Ce freelance est sociable !

✌️ Expérience

8 ans

🤑 Taux Journalier Moyen

N/C

🕚 Heures travaillées / semaine

38h

📍 Localisation

Île-de-France

Compétences

Data Mining, Statistique, SQL, Customer, Relationship Management, Business Intelligence, Gestion bases de données, Reporting, Aide à la décision, Marketing quantitatif, Digital Marketing, Analyse quantitative, Évaluation de projet, Gestion du risque, Webs Analytics, Gestion de projet.

Comme plus de 28 000 freelances, recevez des offres de mission tech à la messure de votre talent sur FreelanceRepublik.

Danielle Hadjihou : « Depuis que je suis freelance, je revis »

Transcription écrite interview Danielle Hadjihou — FreelanceRepublik

Quand est-ce que tu t’es lancé en freelance ?

Danielle Hadjihou : Je me suis lancée en freelance il y a à peu près deux ans, suite à la crise Covid, avant ça j’étais dans un cabinet de consulting classique. Et moi j’avais vraiment envie d’avoir la liberté du choix de mes clients, de mes missions comme je le voulais et quand je le voulais. Mais j’ai toujours eu, en fait, cet esprit un peu entrepreneurial et du coup, c’était le bon moment pour moi pour me lancer.

Comment trouves-tu tes clients aujourd’hui ?

Danielle Hadjihou : J’utilise surtout des plateformes comme FreelanceRepublik. L’avantage d’une plateforme comme celle-là c’est qu’en fait, c’est une sélection de profils vraiment sur mesure, tout est fait en amont, ce qui fait qu’en un clic, j’ai accès à l’ensemble des missions qui sont disponibles.

Et, du coup, ça c’est vraiment un atout quand on est freelance, chercher une mission, ça peut être très très vite chronophage et FreelanceRepublik nous offre cette opportunité et moi je l’utilise.

As-tu des astuces à nous confier ?

Danielle Hadjihou : Déjà, c’est de créer son portfolio et de savoir ce qu’on recherche. Donc une fois que ça c’est identifié, il faut mettre son portfolio sur les différentes plateformes et ensuite il y a le bouche-à-oreille qui marche énormément aussi parce qu’une fois qu’on a travaillé chez un client et que ça s’est bien passé, le client nous recommande et ça va très très vite après.

Combien de clients as-tu eus jusqu’à présent ?

Danielle Hadjihou : Dans mon métier, je travaille souvent sur des projets qui sont assez longs parce que je suis Digital Product Manager, ça veut dire que je crée des produits digitaux avec mes clients donc ça peut être des applications mobiles ou des sites internet et du coup, je suis vraiment immergée dans le quotidien du client donc c’est souvent de longues missions ce qui fait que j’en ai généralement un tous les trois ans, en fait, en fonction des missions.

Selon toi, quelle est la plus grande difficulté à laquelle doit s’attendre un freelance ?

Danielle Hadjihou : C’est vraiment la gestion des priorités et du temps. Moi je suis consultante donc dans la journée en fait, je suis vraiment avec mes clients, mais quand je sors de là, j’ai ma casquette de chef d’entreprise.

Ce qui veut dire que voilà, je dois gérer ma comptabilité, je dois répondre aux propositions de missions, je dois aussi chercher des missions et du coup, quand on ne sait pas vraiment capitaliser son temps, ça peut devenir très compliqué.

Qu’est-ce que FreelanceRepublik t’a apporté ?

Danielle Hadjihou : Beaucoup de choses. En fait, avec FreelanceRepublik, je me sens vraiment en famille, parce que c’est vraiment une communauté de freelance. L’avantage c’est qu’on peut se donner des tips entre différents freelances, lorsque parfois tu rencontres des problématiques, tu peux en parler autour de toi.

Il y a un suivi aussi lorsqu’on décroche une mission avec FreelanceRepublik, on ne vous jette pas juste dans les mails des clients, il y a un suivi pour savoir comment ça se passe et tout ça, ça permet en fait au freelance d’être tout à fait libre d’esprit pour travailler et donner le meilleur de lui-même.

Peux-tu compléter cette phrase : « Depuis que je suis freelance… »

Danielle Hadjihou : Je suis… Oh ouais ! Depuis que je suis freelance, je revis. Je revis parce que voilà, je travaille avec mes clients, j’ai ma casquette d’entrepreneur, j’arrive aussi à trouver un peu de temps pour m’occuper d’autres choses qui me tiennent à cœur comme la cause associative parce que j’accompagne aussi des femmes… des femmes artisanes pour qu’elles soient vraiment autonomes dans la mise en place de leur projet.

Donc oui, ça m’apporte cette liberté et cette joie de vivre.

Portraits de freelance