Partager cet article

Comme plus de 28 000 freelances, recevez des offres de mission tech à la messure de votre talent sur FreelanceRepublik.

Derniers articles

Développeur PrestaShop freelance : le guide

Chaque année, en France, le chiffre d’affaire généré par les ventes en ligne augmente d’un pourcentage à deux chiffres. Cet engouement, boosté par divers facteurs, pousse de plus en plus de commerces à créer une boutique en ligne.

Et grâce à des outils comme PrestaShop, créer son site e-commerce n’a jamais été aussi simple.

Cependant, bien que créer sa boutique en ligne soit accessible à presque tout le monde, le besoin en développeur PrestaShop se fait de plus en plus sentir.

Quelles sont les missions du développeur PrestaShop ? Quels sont les avantages à ce type de développement ? Quels technos ce CMS utilise ? Combien peut espérer gagner un Développeur PrestaShop freelance ?

Freelancerepublik vous donne toutes les informations essentielles pour tirer parti de la popularité de PrestaShop.

Prestashop en détails

Description

Comme on l’a déjà dit, PrestaShop est un CMS permettant de créer facilement une boutique en ligne. Mais rentrons un peu plus dans les détails. Cet outil, tout comme ses concurrents Magento et Woocommerce, permet de créer un site e-commerce avec toutes les fonctionnalités de bases dont un vendeur a besoin. On compte ainsi la gestion d’un catalogue, détails des commandes, suivi, etc. Pour plus de fonctionnalités, on peut installer sur son e-commerce des addons, dont on reparlera par la suite.

Très pratique, ce type d’application web est surtout utilisé par les commerçants, entrepreneurs et petites entreprises, apprécié pour sa simplicité d’utilisation, qui leur permet notamment d’avoir une présence sur internet.

On compte aujourd’hui plus de 300 000 sites de vente en ligne tournant sous PrestaShop.

Historique

PrestaShop, CMS français, est né en 2007, créé par cinq étudiants de l’école d’informatique Epitech.

En quelques mois, la plateforme, originellement appelée phpOpenStore, est passée de 2 à 13 langues supportées. En 2010, le projet obtient le prix de meilleure meilleure solution Open-Source E-commerce, et grossit, passant de 17 salariés à une centaine en 2012.

Continuant sa croissance, l’entreprise fait une levée de fonds en 2014, et gagne en 2019 le prix du développement international des Acteurs du Libre.

PrestaShop dans la technique

Maintenant qu’on a présenté ce CMS, rentrons dans ce qui nous intéresse ici ; la technique.

Les e-commerces déployés via PrestaShop étant des sites web, la plateforme utilise évidemment, pour son front-end, HTML, CSS (notamment pour l’adaptation mobile, le responsive) et JavaScript.

Quant à son back-end, le CMS utilise, comme WordPress, PHP et MySQL. Bien sûr, son code dépend de ce qu’on installe via son back-office : thèmes et plugins.

Les besoins en développement

Puisque, par définition, un CMS comme PrestaShop (mais cela vaut aussi pour WordPress) permet de gérer entièrement un site via un back-office, on pourrait se dire que le besoin en développeur n’existe pas ! Et pourtant, les besoins sont forts et vont en grandissants, on fait donc toujours de plus en plus appel à un consultant pour répondre à cette demande.

Capture d'écran du back-office de PrestaShop
Capture d’écran du back-office de PrestaShop

Voyons quelles sont les principales raisons pour lesquelles un développeur PrestaShop freelance peut être amené à intervenir.

L’installation d’un site

Le développeur PrestaShop freelance peut déjà être appelé (parfois sous la responsabilité d’un chef de projet) pour faire tout ou partie de l’installation de la boutique en ligne. Si la création d’un e-shop est relativement simple, tout le monde n’est pas forcément capable d’en installer un en quelques minutes.

Le développeur peut donc intervenir pour l’installation, l’hébergement, et la configuration d’un PrestaShop.

Il interviendra aussi dans la mise en place d’un thème et d’addons (ou de modules), étape pendant laquelle il sera aussi susceptible de faire des modifications dans le code, parfois pour faire de l’adaptation mobile, par exemple.

Une fois le site installé, on peut aussi faire appel à lui pour optimiser le référencement de la boutique, via du SEO.

Le développement d’addons

PrestaShop offre des fonctionnalités de base, comme la gestion d’un catalogue, mais si l’on a des besoins plus spécifiques, on peut installer des addons, comme déjà mentionné dans cet article. Des addons sont des modules (aussi appelés extensions) qui donnent à la boutique en ligne plus de fonctionnalités, comme des options de paiement.

Mais parfois, une entreprise a des besoins tellement spécifiques qu’aucun module ne répond pleinement à son manque.

Et dans ce cas, elle peut faire appel à une agence ou à un développeur PrestaShop freelance, chargé de créer l’extension répondant au besoin de son client.

Le développement spécifique, migrations, etc.

Le troisième gros besoin en développement qui peut pousser une entreprise à faire appel à un développeur PrestaShop freelance, c’est du développement plus spécifique, pour par exemple de la migration de base de données.

Typiquement, si une entreprise utilisait un autre CMS de vente en ligne, comme Woocommerce, mais souhaite passer sous PrestaShop, elle peut faire appel à un développeur pour que ce dernier gère le transfert des donnée de l’un vers l’autre sans perte de données.

Aussi, si une entreprise utilise un autre système de gestion (pour ses stocks par exemple), elle peut faire appel à un développeur, qui serait en charge d’interconnecter les API, et ainsi modifier mutuellement les base de données (en cas de changement de stock, pour cet exemple).

Le développeur freelance prestaShop

Pourquoi devenir développeur freelance PrestaShop ?

Il y a plusieurs raisons qui peuvent pousser un développeur à devenir freelance PrestaShop.

Déjà, la spécialisation des technos (CMS spécifique, PHP, SQL, etc.) lui donnera rapidement un statut d’expert, et il pourra intervenir facilement sur différents types de projet de développement web, contrairement à d’autres développeurs qui auront besoin d’une montée en compétences.

Aussi, ces technologies sont ouvertes aux autodidactes. Les technos utilisées n’étant pas extrêmement complexes, un développeur n’a pas besoin d’un master pour devenir développeur PrestaShop freelance.

Également, du fait du besoin grandissant (de part la multiplication des boutiques en ligne), la demande en développeurs PrestaShop augmente, ainsi le consultant freelance trouvera relativement facilement des missions, et aura donc un revenu régulier. Parfois, ce seront même des agences web qui feront appel à lui, par manque de moyen interne (webmaster, intégrateur, etc.).

Le développement PrestaShop

Photo de l'ordinateur d'un bon développeur freelance travaillant sur l'écriture d'un code informatique

On en a déjà parlé, le développement PrestaShop repose sur les technos web : HTML, CSS, JavaScript, PHP et MySQL. Il n’y a donc pas besoin de maitriser des frameworks, qu’il s’agisse du front (React, Angular, etc.) ou back (Symfony, Express, etc.).

Néanmoins, ce n’est pas pour autant que le développement PrestaShop se fait sans règles. Comme tout type de développement, il y a des patterns et des bonnes pratiques à suivre ; qu’ils soient génériques ou propres au développement PrestaShop.

Déjà, il faut savoir que le développement PrestaShop requiert l’utilisation de l’architecture MVC (modèle-vue-contrôleur), et utilise de la POO (programmation orientée objet). Bien que ces deux concepts soient courants – voire basiques – dans le monde du code, il convient de s’y former correctement.

Aussi, pour développer de manière propre des thèmes ou addons PrestaShop, il vaut mieux se référer à la documentation officielle, qui contient tout ce qu’un développeur doit savoir pour développer sous PrestaShop.

De plus, ce CMS étant une boutique en ligne, il est bon pour le développeur freelance d’avoir des connaissances au moins basiques sur le SEO (l’optimisation de ranking sur Google notamment) et le marketing.

Les rémunérations et charges du freelance PrestaShop

La rémunération

La rémunération du freelance PrestaShop n’est pas simple à estimer, car ses sources de revenu peuvent être multiples.

Avec la création de sites e-commerce clé en main sur mesure, il a moyen de se faire une somme conséquente d’argent, voire même un revenu récurrent (via des prestations d’hébergement et de maintenance).

Il peut créer pour ses clients des thèmes ou des addons, et dans ce cas être payé au forfait, ou plus probablement au jour. Il en est de même pour les développements plus poussés, comme des scripts de migration.

Également, il peut vendre ses propres thèmes et addons au grand public. Ainsi, s’il arrive à engranger des ventes, il peut se dégager un revenu passif conséquent.

Les charges

En tant que freelance, le développeur PrestaShop aura des charges à payer. Typiquement, s’il est auto-entrepreneur (statut le plus choisi par les développeurs freelances, au moins au début), il aura un pourcentage de son chiffre d’affaire à reverser à l’URSSAF. Celui-ci est d’environ 25% à taux plein.

Mais il faut aussi prendre en compte d’autres charges propres aux indépendants : complémentaire santé, RC Pro, Cotisation Foncière des Entreprises, divers frais bancaires, renouvellement de matériel, etc. Soit environ 5 000 € par an.

Simulation

Maintenant qu’on a vu les différentes rémunérations et charges, faisons une simulation de ce que pourrait gagner un développeur freelance PrestaShop.

Pour le revenu, on va partir sur une rémunération de type TJM (Taux Journalier Moyen). Celui-ci peut sensiblement varier, suivant la région dans laquelle le freelance exerce (il aura un meilleur TJM à Paris, par exemple), ainsi que son expérience. Typiquement, il peut varier de 400 à 600 € par jour. Pour l’exemple, prenons la fourchette basse avec 400 €.

Il semble raisonnable de compter 160 jours de travail par an (20 jours par mois sur huit mois – en prenant en compte 2 mois de congés et 2 mois d’intercontrats). Ce qui donne un chiffre d’affaire brut de 64 000 €. Attention, il faut garder en tête que le statut d’auto-entrepreneur limite le CA à 70 000 € ! Au dessus de ce seuil, il faudra changer de statut.

De ces 64 000 €, il faut retirer les 25% de charges reversées à l’URSSAF, pour arriver à 48 000 € net.

Si on enlève les autres charges dont on a parlé, on peut arriver à un total de 43 000 € par an. Soit, lissé sur douze mois, 3 583 €. Tout ça en ayant quatre mois off, le temps de recharger les batteries et de se tenir à jour sur les dernières technologies.

Trouver des missions

Pour trouver des contrats et missions lorsqu’on est développeur freelance Prestashop, il existe de multiples possibilités, notamment via un portfolio en ligne bien fourni, ou par le bouche-à-oreille.

Il existe aussi des plateformes qui rassemblent des développeurs indépendants et leurs potentiels clients. Notamment Freelancerepublik, la plateforme à double entrée qui met en relation les meilleurs freelances informatiques avec des porteurs de projets ambitieux. Contrairement à d’autres structures, Freelancerepublik :

  • sélectionne des projets en adéquation avec les ambitions professionnelles des freelances IT ;
  • n’est pas rémunéré par les freelances Tech mais par les porteurs de projets ;
  • s’occupe du suivi de mission et des aspects administratifs relatifs à la collaboration entre le freelance web et le client.

Vous êtes un freelance PrestaShop talentueux et avide de nouvelles aventures Tech’ ? Accédez aux plus belles mission freelance en rejoignant dès maintenant la communauté FreelanceRepublik !

Ces articles peuvent vous intéresser

Ne perdez plus de temps à prospecter en vain. Inscrivez-vous gratuitement sur FreelanceRepublik, et recevez de belles offres de missions tech. FreelanceRepublik est gratuit pour les freelances.